Pop-Up Studio Résidence sociale ADOMA 2023



UN PROJET → La photographie pour des transformations sociales positives.


Initié par la photographe Adeline Praud, L’œil parlant est un projet collectif qui a vocation a être un espace ouvert aux photographes. Depuis le début, Armandine Penna y travaille aux côtés d’Adeline Praud

Ils et elles ont rejoint ponctuellement L’œil parlant : Séverine Sajous, Guillaume Nourry, Adeline Moreau.




L’œil parlant a vu le jour en juin 2018. Son projet se situe à la croisée de la photographie et de l’éducation populaire. L’œil parlant naît de l’idée que la photographie peut, à sa façon, contribuer à des transformations sociales positives. Afin de mettre en œuvre des projets portant cette ambition, l’équipe de L’œil parlant se forme à la participatory photography - ou photographie participative - une approche anglo-saxonne de l’intervention sociale par la photographie. Depuis 2021, nous interventons sur le champ de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles à travers le projet Ouvrir le diaphragme.

La photographie comme langage.

Qu’il s’agisse de poser son regard sur le monde (sur soi, sa famille, son groupe social, etc.) ou de s’inventer une fiction poétique, tout un chacun peut, par la photographie, raconter ou représenter. Qu’importe le niveau de pratique, la photographie est accessible à toutes et tous. Elle propose une autre forme de langage aux plus petits comme aux plus grands, un langage particulièrement connecté à l’inconscient. La photographie a sa propre grammaire. On y parle de composition, de distance, de lumière, de contraste, de hors-champ ou de sujet. Elle permet la reconnaissance des émotions. Elle travaille l’expression et la conscience de soi.

Dialogue et partage.

La matérialité de la photographie (le fichier numérique partagé, l’image exposée, le livre photo) offre la possibilité d’un dialogue social. Elle affine et affirme les regards des preneur.es / fabricant.es d’images. Elle peut dés-invisibiliser des groupes sociaux. Elle témoigne de l’état du monde. Mais avant de permettre un dialogue social, c’est d’abord un dialogue avec soi, qu’elle offre à celui ou celle qui la pratique, et cela est le propre de toute pratique artistique.

Comment travailler ensemble ?

Notre association intervient auprès de ses partenaires de différentes façons. Soit elle imagine et produit des projets qu’elle soumet à des partenaires, soit elle co-construit et coproduit des actions, soit elle répond a des commandes et réalise des prestations. Dans tous les cas, nos valeurs nous amènent, dans la mesure du possible, à travailler au plus près des besoins et réalités de nos partenaires, lors de toutes les phases du projet.

Nos actions.

  • En France et à l’étranger

Qui sommes-nous ?

Les membres de L’œil parlant sont photographes, mais aussi parfois journalistes, médiateurs culturels, enseignants ou facilitateurs. L’œil parlant est un espace de création, d’expérimentation, de réflexion et d’expression. C’est un outil partagé par ses membres pour œuvrer individuellement ou collectivement, par la photographie, à des transformations sociales positives.

Quelques références.

Stereolux / Citad’Elles / Centre de Détention de Nantes / Solidarités Jeunesses / ADOMA / Centre Claude Cahun / Ville de Nantes / Conseil Départemental / Conseil Régional / COMPA / Rectorat de Nantes / École de Design Nantes Atlantique, etc.


Ateliers + workshops

En groupe

Pop-Up Studio

Action ponctuelle

Formations

Sur mesure

Photo sociale

Au long cours

Accompagnement individuel

One to one

Ouvrir le diaphragme

Dans les détails

Nos intervenant.es

Ressources


L’œil parlant
Nantes

loeilparlant@gmail.com
+33 (0)6.77.77.10.70

 Instagram
Facebook
Newsletter
Contactez-nous