Nos intervenant.es

Adeline Praud



Ancienne étudiante à l’école des Beaux-Arts de Nantes, Adeline Praud mène d’abord une carrière dans le secteur culturel, avant de revenir à la photographie en tant que membre du collectif de photographes bellavieza entre 2014 à 2017.

Elle travaille depuis 2017 sur - A place I can call home – un projet qu’elle réalise aux États-Unis. Elle y documente le combat individuel et collectif d’une communauté qui lutte contre l’épidémie des opioïdes. En 2022 et 2023, elle est artiste en résidence invitée par Le Carré d’Art (Réseau DIAGONAL) pour y développer le projet - Comme une branche de laquelle un oiseau s’est envolé - une série qui interroge les représentations et récits autour de la psychiatrie. Ce projet devient un livre, publié aux éditions Sur la crête.

Depuis 2016, elle anime des workshops à destination des photographes et intervient régulièrement en milieu scolaire sur des projets de création partagée. Elle enseigne la photographie à l’École de Design de Nantes.
Son activité alterne entre des projets personnels, des cartes blanches et des commandes, notamment pour la presse nationale et les secteurs de l’éducation populaire et de l’économie sociale et solidaire. Lorsqu’elle ne produit pas d’images, Adeline Praud anime des projets en tant qu’artiste intervenante ou facilitatrice.

Ses projets artistiques sont soutenus par l’Institut Français, la Région Pays de la Loire, la Ville de Nantes, et l’État – Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire.

Adeline Praud est basée à Nantes, travaille en France et à l’étranger lorsque des projets l’y mènent.

En savoir plus


Armandine Penna



Journaliste formée au centre universitaire des journalistes de Strasbourg, Armandine Penna exerce d’abord comme rédactrice avant d’apprendre progressivement la photographie sur le terrain. Elle travaille plusieurs années en free-lance au Maroc, où elle s’intéresse aux migrants traversant la Méditerranée. Elle obtient en 2005 le Prix Lagardère pour une enquête au Nigeria sur la filière de prostitution vers l’Europe. Aujourd’hui basée à Nantes et spécialisée sur le secteur social, elle réalise des reportages pour la presse aussi bien à la plume qu’à l’image.

Depuis 2019, elle développe des projets photographiques personnels au long cours. Sa série « Ioana et la jupe rouge » est un conte documentaire en immersion dans l’univers d’une jeune habitant d’un bidonville en classe avec son fils. Elle a été exposée en novembre 2022 dans le cadre de la Quinzaine photographique nantaise.
Elle travaille actuellement sur un son nouveau projet plongeant cette fois dans le quotidien d’une jeune femme atypique du quartier des Dervallières s’apaisant au contact des animaux.

Tout son travail est guidé par l’envie de lutter contre l’invisibilité des personnes exclues de la société.  Intervenir en tant que facilitatrice de L’œil parlant lui permet d’aller plus loin dans cet engagement : en utilisant le medium photographique pour permettre à des personnes fragilisées de s’exprimer directement, de retrouver l’estime d’elles-mêmes, voire de contribuer à un plaidoyer.

Armandine Penna associe régulièrement du son à ses images en créant de petits films photographiques. Le dernier réalisé à partir de sa série « Ioana et la jupe rouge » a été finaliste en 2020 du Prix Diapero et du Prix des nouvelles écritures de Freelens.

En savoir plus


Nos membres



Bleuenn Maisonneuve
Diplômée des Beaux-arts de Lorient, puis des Gobelins, Bleuenn manipule au quotidien le graphisme, le motion design, la photographie et la vidéo. Parmi les sujets de réflexion qui l'intéressent, le féminisme et l'écologie s'imposent.Bleuenn travaille actuellement sur une série photo qui questionne l'identité féminine, en expérimentant à l'image la relation femme-nature. Elle travaille la question de l'émancipation jour après jour et souhaite partager ce chemin.

Corinne Pakey
Diplômée de l’école d’architecture de Nantes, Corinne Pakey a, après avoir travaillé en agence, décidé de donner une vraie place dans sa vie professionnelle à sa passion pour la photographie et le graphisme. En tant que photographe, elle aime mettre l’humain au centre de ses reportages et se consacre à des sujets divers tels que la famille, le spectacle, l’événementiel et l’architecture.
Attentive au monde qui l’entoure à travers des histoires de vies, elle travaille notamment  sur la création d’un livre photographique mettant en scène des ouvriers du bâtiment, leur savoir-faire et la vie singulière d’un chantier de construction.

Élise Jaunet
Curieuse du monde et de celles et ceux qui l’habitent, Elise Jaunet est diplômée en droit et en sciences politiques avec une spécialisation sur l’étude des cultures et des religions à l’IEP d’Aix en Provence. Installée à Nantes, elle a travaillé pendant une dizaine d’années, dans l’éducation populaire principalement autour de la rencontre interculturelle, de l’immigration et de la lutte contre les stéréotypes et les discriminations. C’est l’envie de comprendre l’humain dans sa diversité et dans son étrangeté qui est au cœur de ses engagements artistiques, professionnels et militants. Influencée par les approches plasticienne, documentaire et humaniste, la photographie est pour elle autant un moyen de rendre visible et de valoriser des personnes et des histoires que d’approfondir son rapport au vivant et au présent. Sa pratique photographique se nourrit de travaux de commande, de projets personnels et de projets participatifs mêlant portraits et récolte de paroles. (Découvrir le projet Bibliothèque vivante : performance collective autour de la mise en mots et en voix de récits d’éxilés et d’experts/citoyens engagés sur la question).
Touchée par un cancer du sein en 2020, son dernier projet photographique “Faire corps journal d’une métamorphose” a fait l’objet d’une résidence, à la Générale-maison du projet en décembre 2022.
Ce travail est finaliste du prix QPN - Quinzaine Photographique Nantaise - en 2023.

Emeline Sévry
Les pieds sur terre mais la tête en éducation populaire, Emeline Sévry aime découvrir et expérimenter les outils créateurs d'intelligence collective. Ses oreilles, quand à elles, l'ont amené à participer dans le passé, à la création de projets collectifs sonores tels que le LOB – Le Laboratoire de l'Oreille Baladeuse et la résidence de création radiophonique Utopie Sonore.Depuis longtemps Emeline porte un vif intérêt pour la photographie et souhaite aujourd'hui explorer de nouveaux paradigmes à travers ce médium. En 2016, elle co-anime à Glasgow le projet Katimavik avec Adeline Praud.

Florence Gilbert
Diplômée d’un master en sociologie et communication culturelle, Florence Gilbert aborde avec curiosité les différentes facettes des espaces de vie et leur communication visuelle, reflets de notre humanité. Ses expériences professionnelles rejoignent la question de la conception du donner à voir : espaces d’identité, commissariat d’exposition, médiation culturelle; des vecteurs de création et de liens éco-humanistes.Au fil des ans, elle est directrice de la galerie du Rayon Vert et médiatrice à l’Atelier (Ville de Nantes). En tant que photographe amateur, elle prend part à des expositions de photographie documentaire qui pour elle s’inscrit naturellement dans une construction d’espace de dialogue sensible et créatif. Membre du bureau de la Quinzaine Photographique Nantaise pendant quelques années, elle s’investit désormais auprès des primo-arrivants, toujours à l’appui de ses passions pour la création, l’art, la photographie et les cultures en général.

Mateusz Targowski
Après un Master de sociologie à l’Université de Nantes, Mateusz concentre ses intérêts pour la photographie du côté de l’exposition et de la médiation culturelle. Il crée à l’époque une galerie associative à Nantes. Depuis, son activité de photographe s’est enrichi d’une expérience de dix ans dans l’enseignement de la photographie au sein de l’école de Design de Nantes Atlantique.En parallèle, il anime au fil des ans de nombreux ateliers aux sein de l’association pour l’Education Visuelle et récemment au sein de L’œil parlant.

Peggy Creach
Peggy Créac'h vit à Nantes et travaille au sein de l'éducation nationale depuis deux décennies. Elle s'intéresse de près aux questions liées aux champs éducatif, pédagogique, de l'innovation et à l'adolescence, dans toutes les dimensions qu'elle recouvre.Solidement curieuse, elle aime interroger, ici et ailleurs, tant dans ses pratiques professionnelles qu'à l'occasion de créations et d'aventures plus personnelles ou collectives (écriture, photographie...) ce qui construit, met en mouvement et lie les individus, entre eux, à leurs territoires, à leurs origines et à leurs imaginaires.

Ateliers + workshops

En groupe

Pop-Up Studio

Action ponctuelle

Formations

Sur mesure

Photo sociale

Au long cours

Accompagnement individuel

One to one

Ouvrir le diaphragme

Dans les détails

Nos intervenant.es

Ressources


L’œil parlant
Nantes

loeilparlant@gmail.com
+33 (0)6.77.77.10.70

 Instagram
Facebook
Newsletter
Contactez-nous